Harry Potter et Le Seul Amour de Rogue

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Harry Potter et Le Seul Amour de Rogue

Message  Valandra Snape le Jeu 26 Avr - 12:28

Un autre souvenir revint s’insinuer dans son esprit. Ca s’était passé quelques années plus tard, toujours à Noël. Valandra était âgée de dix-sept mois et Harry de cinq mois à peine. Elle avait été invitée chez James et Lily pour Noël, bien entendu sans Severus. Dans un premier temps, elle avait refusé catégoriquement d’aller sans lui. Elle n’aimait pas le laisser seul ! Et puis, il lui manquerait de trop ! Elle l’aimait tellement !

Mais le jeune homme qu’il était, avait bien insisté pour qu’elle aille voir ses amis et leur Petite Valandra, sa Marraine et son Parrain qui devait s’y trouver et que de toute façon, il devait aller rendre visite à Lucius Malefoy qui il le savait, Cassandra ne l’aimait pas beaucoup et celui-ci le lui rendait bien !

Ce genre d’attention, de veiller au bonheur de sa fille et le sien l’avait confortée d’avantage dans ses sentiments et elle l’en avait aimé d’avantage. Il leur avait demandé à toutes les deux de veiller l’une sur l’autre avec tendresse. Il savait que Black comme il l’appelait, s’y trouvait et bien qu’elle lui ait prouvé plus d’une fois que c’était lui qu’elle aimait, il ne pouvait s’empêcher de l’aimer d’avantage !

Quand elle était arrivée dans la cuisine de James et Lily avec Valandra dans ses bras, elle n’avait pas pût s’empêcher de penser avec tristesse que tout aurait pu être plus facile si seulement.
Les Maraudeurs avaient pu apprécier Severus! Mais James et Sirius, bien qu’ils aient mûri depuis le temps du collège, n’arrivaient pas à supporter Severus et ce sentiment était plus que réciproque !

Lily était venue l’accueillir. Elle lui avait dit en souriant :

« Bonjour Cassy ! Joyeux Noël ! »

« Joyeux Noël, Lily ! » Avait-elle répondu en souriant.

« Joyeux Noël, Ma Chérie ! » Avait-elle dit à Valandra qui lui souriait, en lui posant un baiser sur la joue.

« Où est mon filleul ? » Lui avait-elle demandé en souriant.

« Il se trouve avec son Parrain sous le sapin avec James et ton frère ! Viens allons les rejoindre ! »

« Ah ? Remus a su venir ? » Lui avait-elle demandé en souriant.

« Oui ! Il avait hâte de voir sa filleule ! Lui avait-elle dit en souriant, Severus va bien ? »

« Oui ! Et il te souhaite un Joyeux Noël ! » Lui avait-elle dit en souriant.

« Tu le remercieras ! » Avait-elle dit en souriant.

« Au fait, Petigrow n’est pas avec vous ? »

« Non ! Avait-elle répondu, Il avait une réunion familiale ! Tu sais bien comment il est ! »

« Oh oui ! » Avait-elle répondu avec une pointe d’agacement dans la voix.

Lily n’avait rien répondu, car elle savait que Cassandra n’avait jamais aimé Petigrow. Selon elle, il cachait bien son jeu. Derrière son côté de suiveur de James et de Sirius se cachait à son sens, de plus vils projets. Elle ne savait pas lesquels, et elle avait eût beau mettre en garde James et Lily à ce sujet, ils lui avaient dit qu’elle n’avait aucune raison de s’inquiéter pour eux. Qu’il était un ami sincère et qu’il ne ferait jamais rien de mauvais ! Elle avait toujours espéré que ça ne se produirait jamais. Et quand il avait disparu après la mort de ses amis, elle avait eût de sérieux doutes à son sujet et qu’il y avait anguille sous roche ! C’est pour cette raison qu’elle avait toujours crût en son ami Sirius !

Elle savait mieux que tout autre que Sirius était le gardien du secret, car il l’avait convaincu de ne pas l’être ! En effet, à l’époque, elle attendait Valandra et celui-ci avait considéré qu’il en valait mieux pour sa sécurité et celle de son enfant à naître.

Elle avait accepté sans trop se poser de questions. Et quand James et Lily étaient morts, tués par ce monstre de Voldemort, il ne lui était jamais venu à l’esprit que Sirius ait pût trahir ses amis. A son avis, ils ne lui avaient pas tout dit ! Il y avait des choses qu’eux trois connaissaient.

Pour l’heure, elle préféra se concentrer sur le souvenir en question avant que l’émotion ne la submerge à nouveau.

Cassandra avait posé Valandra par terre. Lily avait voulu prendre sa filleule dans ses bras, mais celle-ci avait protesté. Cassandra lui avait alors dit en souriant :

« Je crois qu’elle veut marcher, Lily ! Que veux-tu ? C’est une grande fille maintenant ! »

Elle lui avait pris la main que Valandra avait prise et elles s’étaient dirigées vers la salle à manger où se trouvait le sapin de Noël en discutant de tout et de rien.

Sirius qui se trouvait coiffé d’un bonnet de Père Noël, quand il les avait vu, s’était levé le premier et avait dit tout sourire :

« Mais ce sont Mes tigresses que je vois là ! »

« Sirius ! Avait dit Cassandra en souriant, Ne commence pas ! »

« Quoi ? Je ne peux plus vous appeler Mes Tigresses, Maintenant ? » Avait-il dit en levant les yeux en l’air.

Il avait soulevé Valandra de terre et avait posé un baiser sur sa joue en lui disant :

« Joyeux Noël, Ma Petite Tigresse ! »

Valandra, d’abord surprise, avait finit par lui adresser un grand sourire. Cassandra lui avait dit doucement :

« Ne fais pas attention aux manières brusques de ton Oncle Sirius, Ma Chérie ! Quand tu seras plus grande, je te raconterai les manières brusques qu’il avait avec moi quand nous étions à Poudlard ! »

« Tu ne ferais pas ça tout de même à ton Patmol préféré, Ma Tigresse ! » Avait-il dit un sourire narquois se dessinant sur ses lèvres.

« Sirius Black ! Tu ne changera donc jamais ? » Lui avait-elle dit un sourire réprobateur se dessinant sur ses lèvres.


« Non ! Et surtout pas pour mes deux Tigresses ! Lui avait-il répondu, Surtout quand Ma Petite Tigresse devient aussi jolie que sa maman ! »

« J’espère qu’elle ne fera pas autant de ravages que sa mère ! Avait-elle dit en souriant, Parce que si elle tombe sur un pot de glu perpétuelle de ton acabit, je la plains ! »

Il s’était alors tourné vers elle et avait dit en posant un baiser sur sa joue droite :

« Joyeux Noël, Ma Tigresse ! »

« Joyeux Noël, Sirius ! » Lui avait-elle dit en souriant.

« Je suis heureux que tu sois venue, Ma Tigresse ! » Lui avait-il dit en souriant.

« Et on nous oublie ! » Avait dit Remus d’un air faussement outré.

« On va dire que Sirius l’accapare ! » Avait dit James en souriant.

« Vous n’allez pas commencer vous deux ! » Leur avait-elle dit en leur adressant un regard réprobateur.

« Joyeux Noël, Cassandra ! » Avait dit James en se levant et en posant un baiser sur sa joue droite en souriant.

Il tenait Harry dans ses bras. Ce dernier, faisait des grands sourires à sa marraine.

« Joyeux Noël à toi aussi ! » Lui avait-elle dit en souriant. Elle s’approcha ensuite de Harry qui continuait de lui sourire et lui avait dit en souriant :

« Joyeux Noël, Mon Chéri ! »

James l’avait alors mis dans les bras de sa Marraine. Harry lui avait alors sourit.

« Joyeux Noël, Petite Sœur ! »Avait dit Remus en souriant et en se tournant vers elle.

Il s’était alors tourné vers Valandra que Sirius tenait toujours dans ses bras et lui avait dit en souriant :

« Joyeux Noël, Ma Chérie ! » Valandra avait réclamé les bras de son Parrain. Remus l’avait prise dans ses bras, sous le regard faussement mécontent de Sirius :

« Et voilà ! Mes deux Tigresses me font des infidélités ! »


« Serais-tu jaloux de Harry, Sirius ? Lui avait-elle demandé en lui adressant un sourire narquois.

« Mais oui, Ma Tigresse ! Lui avait-il dit en s’approchant d’elle, Un sourire de Harry et tu le tiens dans tes bras alors, que j’ai eût beau te faire de pareils sourires, rien n’y a fait ! »

« Que veux-tu ? Avait t-elle répondu en souriant, Harry a des arguments que tu n’as pas ! N’ est-ce pas, Mon Chéri ? » Elle avait posé un baiser sur sa joue droite. Harry avait ri de bon cœur. Sirius lui avait dit d’un air faussement outré :

« Filleul indigne qui se moque de son Parrain qui l’a pourtant couvert de cadeaux ! »

« Ne l’écoute pas, Mon Chéri ! Lui avait-elle dit en posant un nouveau baiser sur sa joue, Il est simplement jaloux ! Comme toujours ! » Harry avait serré sa marraine dans ses bras.

Cassandra avait adressé à Sirius un sourire narquois et ils avaient ensuite éclatés d’un grand rire, suivi de celui des autres, qui avaient décrétés qu’ils étaient tous complètement fous et qu’ils aimaient se complaire là dedans.

Ensuite, James lui avait dit en reprenant Harry des bras de sa marraine :

« Je te propose d’enlever tes chaussures et de t’installer avec nous sous le sapin Cassy ! Justement nous allions déballer les cadeaux ! »

Cassandra qui avait apporté les siens, les déposa sous le sapin, puis avait enlevé ses chaussures. Remus avait fait le même pour sa petite Valandra.

Puis était venu le moment des déballages des cadeaux. Ils avaient commencé par les enfants.

Valandra avait reçu de sa marraine un petit chaudron miniature qui quand on l’agitait, il y avait des volutes scintillantes, comme un vrai chaudron. Lily avait fait un clin d’œil à son amie en lui avait glissé à l’oreille :

« Je sens que Severus va adorer ! » Cassandra lui avait répondu par le même sourire.

Son parrain quant à lui, lui avait offert une baguette magique pour enfants, qui n’avait pas de pouvoir mais qui faisait sortir des étincelles et des illuminations en forme d’animaux magiques.

Cassandra lui avait offert une mini robe de sorcier bouclier, pour qu’elle évite de se cogner partout. Sirius quant à lui, lui avait offert, une robe de sorcier bleu marine en disant à Cassandra avec un sourire :

« C’est pour que Ma petite Tigresse soit la plus belle ! »

Cassandra avait répété en souriant :

« Sirius Black ! Tu ne changera donc jamais ? »

« Mais non, Ma Tigresse ! Lui répondit-il avec un sourire taquin. Que veux-tu ? Quand deux charmantes créatures, sont devant moi, j’en perds mes moyens ! »

Elle avait préféré se concentrer sur le cadeau de Harry. Elle lui avait offert un doudou en forme de tigresse, ce qui avait beaucoup amusé Sirius. Cassandra avait répondu tout naturellement :

« Ainsi d’une certaine manière, je serai toujours avec mon filleul préféré ! »

Elle lui avait aussi offert des vêtements tout neufs, dont une mini tenue de Quidditch aux couleurs de Gryffondor.

Ses parents quant à eux lui avaient offerts une boîte à musique où quand on l’ouvrait, on entendait l’hymne des Gryffondor, avec des balais volants et des vifs d’or qui se mouvaient dans toute la pièce.

Remus quant à lui, lui avait offert un portique à mettre au dessus de son lit avec des balais et des vifs d'or qui tournaient.

Le cadeau qui fit le plus de succès, ce fut le cadeau de Sirius qui avait eût l’excellente idée de lui offrir un balai miniature ! Lily lui avait dit :

« Sirius ! Harry est bien trop petit pour ce jouet ! »

« Je lui apprendrai à s’en servir quand il sera plus grand ! Tu sais ? Je suis doué en Quidditch ! Et il n’y a pas qu’en Quidditch que je suis doué, N’est-ce pas, Ma Tigresse ? »

Il lui avait fait des clins d’oeils.

Cassandra avait sourit et avait dit :

«Oui ! Et à ce moment là, tu aurais dû lui offrir un râteau ! Car après tout ceux que tu t’es pris avec moi, tu dois en avoir une belle collection ! »

Tout le monde avait éclaté de rire, sauf le principal intéressé et elle avait rajouté :

« Un petit conseil, Sirius : Ne lui apprend surtout pas à draguer, car sinon, notre filleul va se payer des râteaux monumentaux ! »

« C’est parce que tu n’as jamais su voir quel garçon exceptionnel j’étais ! » Avait-il dit en s’approchant d’elle.

« Sirius ou le Roi du Râteau ! » Avait dit Remus amusé.

Ils avaient tous éclatés de rire, sauf Sirius qui leur lancèrent des regards réprobateurs.

Puis, ce fut autour des adultes de déballer leurs cadeaux, pendant que Harry et Valandra jouaient avec leurs jouets.

Cassandra avait reçu de la part de Remus, un livre d’astronomie : Mars, Et si la planète avait été peuplée de Trolls ? » de William Estssurlalune, de James, autre livre de botanique, cette fois : "Arbres Carnivores du Monde", matière où elle peinait toujours. De Sirius, une robe de soirée, couleur bleu nuit. Elle avait alors pris un air mal à l’aise. Elle avait pensé à Severus. Comment allait-il réagir quand il saurait qui avait offert un objet aussi personnel ? Le remarquant Lily avait dit :

« Si Severus te demande quoi que ce soit, tu diras qu’il vient de James et de moi ! »

Cassandra lui avait adressé un sourire reconnaissant, s’était tournée vers Sirius et l’avait remercié en posant un baiser sur sa joue droite. Il lui avait répondu en souriant :

« Mais je t’en prie, Ma Tigresse ! Je tiens à ce que tu sois la plus belle, bien que tu le sois déjà à mes yeux ! »

Bien entendu, elle avait rougit et l’avait remercié.

Elle avait offert à Remus, une robe de sorcier de couleur dorée. Il avait tendance à porter toujours les mêmes robes, élimées et Cassandra veillait toujours à ses tenues, même si il en avait marre parfois, ainsi qu’ un stock de potions tue-loup préparées avec amour avec l’aide de Severus. James et Sirius avaient reçus chacun un livre de Quidditch, James « Il volait comme un fou » de Kennilworthy Whisp,et Sirius : Le Noble Sport des Sorciers de Quintius Umfraville. Bien entendu, elle s’était renseignée auprès de Lily pour savoir s’ils ne les avaient pas. Ils l’avaient également remerciés.

Les Maraudeurs s’étaient offerts leur cadeaux : Lily avait offert à James, une tenue de Quidditch toute neuve et celui-ci lui avait offert un collier de perle de couleur nacré. Sirius quant à lui, avait offert à Lily, une robe de couleur vert émeraude et Lily avait mis avec James pour un nécessaire à balai. Sirius, quant à lui, avait offert à James un pull aux couleurs et aux inscriptions de Gryffondor.

Remus avait offert à Sirius, un livre : Le Quidditch à travers les Ages et à Lily et James, il avait proposé un week-end en amoureux où il prendrait Harry chez lui. Il leur avait dit que c’était quand ils voulaient, sauf certaines parties du mois.

Quant à Lily, elle avait offert à son amie, un bracelet d’amitié avec des petites inscriptions qui s’effaçaient, puis réapparaissaient par magie avec « A ma sœur de cœur ! » puis, « A ma meilleure amie » puis, : « A la meilleure marraine du monde ». Mais ce qui l’avait frappée, c’était : « A ma Petite Tigresse ». Elle avait regardé Lily et lui avait dit avec un sourire narquois :

« Non ! Tu ne vas pas me rappeler des souvenirs pareils, Lily ! »

Elle avait regardé Sirius qui se demandait ce qu’il se passaient et avaient éclaté d’un grand rire ! Sirius, qui n’avait pas apprécié dans un premier temps qu’on se moque de lui, quand il avait vu le bracelet, avait éclatés de rire. Ensuite, Cassandra avait offert à Lily un bracelet de perle de la même couleur que celui de James, où était gravé : « A ma Sœur de Cœur ».
avatar
Valandra Snape
Nouvel élève
Nouvel élève

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 43
Date d'inscription : 30/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Harry Potter et Le Seul Amour de Rogue

Message  Valandra Snape le Jeu 26 Avr - 12:29

Elle avait regardé Sirius qui se demandait ce qu’il se passaient et avaient éclaté d’un grand rire ! Sirius, qui n’avait pas apprécié dans un premier temps qu’on se moque de lui, quand il avait vu le bracelet, avait éclatés de rire. Ensuite, Cassandra avait offert à Lily un bracelet de perle de la même couleur que celui de James, où était gravé : « A ma Sœur de Cœur ».
Bien entendus, elles s’étaient remerciées l’une l’autre.

Lily lui avait demandé :

« Comment savais-tu que James allait m’offrir un collier de perles ? »

Elle lui avait répondu en souriant :

« Tu ne croyais tout de même pas que ton mari allait trouver un collier qui te plairait autant sans moi ? »

« Mais j'ai beaucoup de goût, Cassandra ! Il faut que tu le saches ! »

« Si tu le dis ! Avait répliqué Lily d’un air dubitatif, Si on oublie les chaussettes que tu m'as offertes pour notre premier mois ensemble ! »

Cassandra avait dit très fort :

« AH OUI ! LES CHAUSSETTES AVEC LA FLEUR DE LYS MAUVE C'EST BIEN ÇA ? »

Toute l'assemblée s’était mise à rire devant un James rouge comme une pivoine et qui avait lancé des regards réprobateurs à Cassandra qui lui avait dit entre deux crises de larmes :

« Tu n’as aucun humour, James Potter ! »

A la fin, il se mit à rire, tout autant que les autres devant les enfants qui devaient se poser des questions quant à l’état mental des adultes présents dans la pièce !

Remus avait alors dit :

« Je me demande une chose : Comment James et toi ne vous êtes-vous pas entretués ? »

« Je te signale au passage, mon cher et aimé frère, que James et moi sommes adultes maintenant ! Et puis, James, sans Sirius, c’est quand même du sérieux ! »

« Merci pour lui ! » Avait rétorqué Sirius en levant ses yeux en l’air.

« Mais je t’en prie, Mon Petit Sirius ! » Avait-elle répondu en lui lançant un regard taquin.

« Là, je suis d’accord avec Cassy ! Avait dit James en souriant, Tu as toujours eût une mauvaise influence sur moi, Sirius ! »

« C’est dans les moments pénibles, qu’on reconnaît ses vrais amis, à ce que je vois ! Avait-il dit en se levant, C’est le cœur brisé que je vais me suicider ! »

Il s’était tourné vers Cassandra qui avait le sourire et lui avait dit :

« Même Ma Tigresse ne me retiens pas ! »

Cassandra lui avait alors répondu :

« Mais mon petit Sirius ! Si je devais compter le nombre de fois où tu as menacé de te jeter à partir de la plus haute tour de Poudlard, à chaque fois que je te repoussais, je pense que je ne serais pas sortie de l’auberge ! »

Une nouvelle crise de fou rire générale eût lieu, sous le regard plus interloqué que jamais de Harry et Valandra.

Après le fou rire, ils entendirent Harry dire en marchant à quatre pattes vers son père :

« Papa ! » James n’osait croire ce qu’il lui arrivait et prit Harry dans ses bras, ému et lui avait dit :

« Mon Chéri ! Si tu savais comme je vous aime, ta maman et toi ! Vous êtes ce qui compte le plus à mes yeux ! »

Il avait embrassé Lily et Harry. Tout le monde avait été ému par cette scène charmante.

Et quand on savait, ce qu’il s’était passé par la suite, à cause de cette sale ordure de Voldemort, c’était d’autant plus triste !

James et Lily avaient payés de leur vie, leur amour pour Harry qui avait vécu cette année-là, son dernier Noël agréable ! Parce sa vie parmi les Dursley avaient dû être douloureuse ! Si seulement elle avait pût faire quelque chose pour Harry ! Mais son père avait pris la décision de le confier à sa tante qui ne l’aimait pas ! Tout ce qu’elle pourrait faire, c’était dans l’anonymat le plus total, de veiller sur Harry.
Elle entendit bientôt venant de loin, la voix de Severus qui lui disait visiblement inquiet :

« Cassandra ? Ca va ? »

Elle se rendit compte que ses yeux étaient remplis de larmes et qu’elle était plus malheureuse que jamais. Elle se jeta dans ses bras et éclata en sanglots. Il lui dit en la serrant dans ses bras :

« Mon Amour ! Qu’est-ce qui ne vas pas ? Minerva m’a dit que tu étais partie précipitamment après un hibou que tu avais reçu de ton frère et après avoir ouvert le paquet qu’il t’avait envoyé ! »

Il regarda sa main droite où elle tenait toujours entre ses doigts le pendentif que Sirius lui avait offert. Quand elle se fut calmée, elle lui dit :

« Tu te souvient de la Noël que je t'avais raconté quand nous étions en sixième année? Celui où mes parents avaient invité James, Sirius et Lily ? »

« Ah oui ! Je me souviens surtout que tu l’as mal vécu avec Black qui t’as collé au train toute la soirée ! » Lui avait-il dit.

Heureusement, jamais, elle ne lui avait raconté cette fichue chanson qu’il lui avait composée ? Elle n’avait pas voulu attiser sa colère !

« Eh bien, j'avais reçu ce pendentif ce jour là de lui ! Tu pense bien que je lui ai renvoyé au visage ! Et mon frère me l’a envoyé pour que je me rappelle du bon vieux temps ! »

Severus sentait que ce souvenir n’était pas la cause de la peine de Cassandra. Il vit dans son esprit qu’elle pensait au dernier Noël de son amie de toujours : Lily Potter ! Si seulement, il n’avait pas été rapporter la nature de la prophétie au Maître des Ténèbres, Lily serait toujours en vie et il aurait pu voir sa petite Valandra grandir à ses côtés e Cassandra aurait été moins malheureuse. Mais il ne servait à rien de s’en vouloir et il fallait qu’il trouve le moyen d’apaiser son amour. Il lui dit bientôt :

« Tu sais, Mon Amour ? Je pense que tu devrais envoyer un cadeau à Potter ! »

« Un cadeau à Harry ? Lui avait-elle dit, C’est une bonne idée en effet ! Mais sachant que tu ne l’aime pas, pourquoi tu me fais pareille proposition ? »

« Parce que je te sais triste, Ma Beauté ! Lui dit-il en lui prenant son joli visage entre ses deux mains, Et que je ne supporte pas de te voir malheureuse ! »

Cassandra lui sourit et lui dit en l’embrassant :

« Severus Rogue ! Tu ne peux pas savoir comme je t’aime ! »

Pour toutes réponses, il l’embrassa. Mais il remarqua que quelque chose n’allait pas ! Il lui demanda :

« Ca ne va pas, Ma Chérie ? »

« Oui ! Dit-elle en soupirant tristement, C’est Harry ! Il ne sait même pas que je suis sa Marraine ! Et je ne peux tout de même pas lui dire que je le suis ! »

« Tu peux lui envoyer ce cadeau, anonymement, si tu ne te sens pas prête à lui avouer ! »

Cassandra lui adressa un sourire tendre et lui dit :

« Tu as réponse à tout, à ce que je vois ! »

« Mais oui, Mon Amour ! Lui dit-il en souriant. C’est parce que je te connais mieux que quiconque ! » Elle l’embrassa.

Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle allait offrir à Harry ! Puis, l’idée lui vint à l’esprit : Et si elle lui offrait des photos de son dernier Noël ? Elle enlèverait les photos où Valandra et elle se trouvaient, ainsi Harry ne se poserait pas de question ! Elle mettrait tout ça en route.

De plus, Valandra n’avait jamais vu ces photos. Donc, elle ne pourrait pas donner des informations à Harry !

Quand ils entendirent la porte s’ouvrir. Severus et Cassandra sursautèrent. Ils virent Valandra qui rentra timidement.

Cassandra qui était persuadée qu’elle avait tout entendu, lui demanda :

« Qu’est-ce qu’il se passe, Ma Chérie ? »

Valandra était rouge comme une pivoine et lui dit :

« Malefoy s’est fait un plaisir de me dire que tu es partie triste et … et j’ai entendu votre conversation ! Est-ce que Harry est … ton filleul ? C’est vrai Maman ? »

Cassandra avait blêmit et ne savait pas que lui répondre. Severus lui alors dit :

« Mon Amour ! Notre fille doit le savoir ! »


Severus ferma la porte et vint s’installer à côté de Cassandra qui était plus anxieuse que jamais. Elle lui dit :

« Oui Valandra ! Harry est bien mon filleul ! Je t’ai parlé de ta Marraine ? Tu te souviens ? »

« Oui Maman ! Lui avait-elle répondu, Tu m’as dit que c’était la plus extraordinaire des Marraines et qu’elle s’appelait Lily ! »

« Oui ! Dit-elle avec émotion, Et quand tout le monde nous tournait le dos à ton Papa et à moi, elle a toujours été là pour nous soutenir ! Et quand je t’attendais, ton Papa et moi avons décidé qu’elle serait elle ta Marraine ! »

« Et quand Ma Marraine a attendu Harry, elle t’a choisie, parce que vous étiez les meilleures amies du monde ! »

« Oui, Ma Chérie ! Lily Potter était une seconde sœur pour moi ! »

« Pourquoi ne rien dire à Harry ? Il serait très heureux de savoir qu’une personne, l’aime profondément ! »

« Ton grand-père et moi avons décidé de ne rien lui dire ! » Dit-elle en rougissant.

« Pourquoi ? Lui demanda t-elle, Tu-sais-Qui est mort à présent et je pense que Harry serait bien mieux avec toi plutôt qu’avec son oncle, sa tante et son cousin qui le détestent profondément ! »

« Nous ne savons pas ce qu’il s’est passé cette nuit, Ma Chérie, Dit Cassandra qui tentait de chasser les images de la mort de ses deux amis, Ni si Celui-Dont-On-Ne-doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est toujours en vie ! Tu dois me promettre une chose : de ne jamais rien en dire à Harry ! C’est aussi important que pour la nature de ton Parrain ! Tu me le promets ? »

« Oui Maman ! Finit-elle par répondre Mais je ne pourrai plus le regarder dans les yeux ! »

Severus lui dit alors :

« Il en va de sa propre sécurité et celle de ta Maman, Mon Ange ! »

« Mais elle est protégée par grand-père, tout comme moi ! »

« Ca n’empêchera pas, Tu-Sais-Qui de tout faire pour nous ramener à ses côtes, s’il apprend la nouvelle ! » Lui dit Cassandra.

« Dans ce cas, je me tairai ! Dit-elle en souriant, De toute façon, je suis certaine que Tu-Sais-Qui ne reviendra jamais ! »

Cassandra lui répondit en la serrant dans ses bras :

« Moi aussi, Ma Chérie ! » Elle espérait profondément que les dires de sa fille étaient exacts ! Si ce monstre revenait, elle ne savait pas ce qu’il adviendrait d’elle et de sa famille. Severus posa une main réconfortante sur l’épaule de Cassandra et dit aux deux femmes de sa vie :

« Tant que je serai en vie, jamais il ne vous sera fait aucun mal ! Je vous aime toutes les deux et je ne supporterais pas qu’il vous fasse le moindre mal ! Ni personne ! »

Pour toutes réponses, les deux femmes de sa vie, le serra dans ses bras et il fut à nouveau transporté de joie ! Jamais il ne laisserait quelqu’un, même pas Le Maître des Ténèbres faire le moindre mal à ses deux joyaux ! Il les aimait tellement toutes les deux !

Il préféra laisser ses doutes de côté et revenir sur l’instant présent. Cassandra lui adressait un sourire tendre. Elle lui envoya :

« Si tu savais à quel point, je t’aime, Mon Amour ! »

Il lui adressa un sourire tendre et dit :

« Moi aussi, je t’aime, Ma Beauté ! Et je suis sincère quand je dis que je ne laisserai personne vous faire du mal ! Mais n’y pensons plus ! Et savourons le moment présent ! »

« Oui, Mon Amour ! » Répondit-elle en lui adressant un sourire tendre.

Et ils se laissèrent aller à leur joie et leur bonheur retrouvé sans se soucier de ce qu’il allait se passer. Après tout, l’avenir leur dirait !
avatar
Valandra Snape
Nouvel élève
Nouvel élève

Féminin
Nombre de messages : 120
Age : 43
Date d'inscription : 30/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum